pacam_Plan_de_travail_1 logo

7ième Session du Comité de Pilotage du PACAM

juillet 6, 2021Par ad.pacam0
https://pacam.ml/wp-content/uploads/2021/08/IMG_7381-1280x853.jpg

7ième Session du Comité de Pilotage du PACAM

 

Le mercredi 30 juin 2021 s’est tenue la 7ième session du Comité de Pilotage du Projet dans sa salle de réunion sous la présidence du Secrétaire Général du Ministère du Développement Rural, M. Lassine DEMBELE. Etaient présents à cette session, tous les membres du COPIL, la Coordinatrice du PACAM, Madame Fatoumata BA, ainsi que toute l’Unité de Coordination du Projet.

Cette 7ième session avait pour objectif principal de réviser le Programme de Travail et le Budget Annuel de 2021 précédemment validé en novembre 2020 par le Comité de Pilotage du Projet. Au cours des travaux, les membres du COPIL ont fait le point des activités du 1er semestre de l’année et apprécié le PTBA 2021 révisé reflétant les activités que le PACAM compte mener au second trimestre de 2021.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le Secrétaire Général du Ministère du Développement Rural a rappelé que le 1er semestre de l’exercice 2021 a été consacré à la réception provisoire de plusieurs infrastructures réalisées dans les zones d’intervention du Projet. Dans son allocution, il a soutenu qu’en dépit du contexte particulièrement difficile, lié à la pandémie et à la crise socio-politique auxquels est confronté le pays, le bilan de l’année en cours est globalement satisfaisant (taux d’exécution cumulé du budget global : 89%, taux d’exécution financière : 75%). Selon lui, à ce titre, les activités réalisées par le Projet auront un impact certain sur la vie des populations bénéficiaires…

Quant à la Coordinatrice du Projet, dans son mot introductif, elle a indiqué que le 1er semestre de cette année fut consacré à la réception de bon nombre d’infrastructures réalisées par le PACAM dans ses zones d’intervention notamment à Sikasso, Yanfolila, Kayes, Kita et Sandaré. Elle a précisé que ces travaux physiques ont concerné 300 Km de pistes rurales réhabilitées ; 6 centres de collecte et de commercialisation de la mangue à Sikasso et Yanfolila ; 48 stations d’embouche bovine modernes à Kayes, Sandaré et Kita. La Coordinatrice a signalé que plusieurs faits majeurs ont entravé quelque peu la mise en œuvre des activités tels que la pandémie du Covid-19, la crise socio-politique qu’a connu le pays, et qui a ralenti la coopération avec la Banque Mondiale, Bailleur principal du Projet.

Le budget révisé soumis aux membres du Comité de Pilotage a été adopté à l’unanimité.

 

 

Kadiatou Nènè BAH SANGARE

La Spécialiste en Communication du PACAM

Laisser un commentaire